UPCT.ORG

Un point c’est tout

 

Un point c’est tout : Le comment

Faire une trace en avion

mercredi 2 mars 2005.
 

Remarque sur l’usage du GPS en avion

1) Le GPS est certes un récepteur, mais ce n’est pas un objet absolument passif. Il peut contenir un oscillateur, il y a de l’électronique à l’intérieur et il peut produire des perturbations. Mais l’on est sans doute plus proche du pacemaker (toujours autorisé :-) que du téléphone portable.

2) Le pilote, l’équipage ou/et la compagnie peut toujours interdire l’utilisation des appareils électroniques. pour éviter d’avoir à trier les appareils aurorisés ou non, et, pendant les phases de décollage et d’atterrissage où il est indispensable que les passagers soient attentifs aux consignes en cas d’urgence.

3) Certaines compagnies autorisent explicitement l’usage du GPS, par exemple :
  Southwest Airlines
  Brussels Airlines
  etc..

Comment placer le GPS ?

Lors d’un récent voyage, j’ai fait l’aller en essayant de tenir le GPS à la main. On attrape vite une crampe. Mais une bonne nouvelle : pas de problème pour capter les satellites. En revanche, pour l’altitude, c’est pas ça... nous nous sommes posés à l’aller à 27 mètres en dessous du sol et au retour à Roissy à 127 mètres au dessus du sol :-)

La solution m’a été donnée par Bernard Lang. Il me regardait essayer fébrilement de bricoler mon capuchon de stylo de manière que le GPS tienne contre le hublot, et m’a soudain tendu un morceau de rhodoid. Simplement posé dans la rainure, l’objet offre une assise excellente au Geko 301. Voici la photo du dispositif. Les meilleurs rhodoid sont bien évidemment libres...

Comme l’indique la photo, il s’agissait de l’enveloppe de la carte d’accès de Bernard Lang à SolutionsLinux 2005. Pour la première trace d’avion d’upct, c’était le moins qu’on puisse faire :-)





Get Firefox!
::: Vieilleries UPCT :::
::: Ils parlent de nous :::
::: Les membres fondateurs :::
::: webmaster :::