ALERTE : Épidémies Électroniques

Nous sommes regulièrement inondés de SPAMs concernant des alertes épidémiques. Cela ne concerne guère ceux d'entre-nous qui s'abstiennent de fréquenter des logiciels de petite vertu, notamment ceux qui se vendent pour de l'argent.
Il semble néanmoins nécessaire, pour la salubrité du monde informatique, et particulièrement dans le contexte des échanges internationaux rapides par l'Internet, d'informer clairement l'ensemble de nos concitoiliens des risques encourus et des précautions minimales à prendre pour se protéger ou se soigner et pour préserver la planète d'une contagion qui met en péril la survie même des espèces informatiques.

Communiqué:

Il est demandé à tous de contribuer à combattre le développement de la contagion par l'ESB, l'Encéphalopathie Spongiforme de Bill, dite maladie de la machine folle.

L'ESB affaiblit les capacités intellectuelles de votre ordinateur. Les autopsies pratiquées sur les machines décédées des suites de la maladie ont mis en évidence une atrophie et un ramollissement des circuits de calcul, appelés syndrome micro-mou, qui sont caractéristiques de cette affection. De plus, selon le Dr. Di Cosmo, elle serait transmissible à l'homme sous forme de techno-crétinisme.

Outre ses effets directs, la maladie entraîne une dégénérescence des défenses immunitaires de votre matériel, le laissant sans protection contre les attaques de nombreux virus opportunistes.

La contagion se propage par les portes, les fenêtres, les bureaux et les factures, surtout dans les pays anglo-saxons. Evitez-les.

La proximité de divers animaux naturellement immunisés augmentera votre résistance et celle de votre ordinateur à l'infection, notamment les gnous, les pingouins, les calmars, les lions et les renards. Nous recommendons fortement leur élevage dans le voisinage des installations informatiques.

Des recherches sont en cours à l'INRIA (Institut National de Recherche en Immunologie Artificielle), en collaboration avec le CEPH (Centre d'Étude du Polymorphisme Humain), pour étendre cette approche immunitaire. Le polymorphisme a ainsi permis de sélectionner une nouvelle race de chameaux immunes à la maladie (cf. les remarquables études immunologiques des Dr. Leroy, Mauny et Weis).

Pour des raisons non-encore élucidées, il semblerait que le port d'un chapeau rouge muni d'une plume d'Apache multicolore fournisse une protection efficace contre la maladie. Des recherches sont en cours pour déterminer les composants actifs de ce remède.

Par ailleurs, une analyse épidémiologique met en évidence une incidence réduite de la maladie dans certains milieux économico-religieux, notamment au Moyen-Orient (cf. les travaux du Prof. Eric Raymond rapportés dans sa célèbre étude "La cathédrale et le bazar"), ce qui a motivé le choix du chameau pour les travaux immunologiques cités ci-dessus. Selon le rapport « Information sur la Protection de la Santé Électronique», ces effets positifs - notamment pour le renforcement des défenses immunitaires - semblent curieusement liés à diverses pratiques sataniques et à l'invocation de démons.

Luttez contre l'infection.

Pour l'AMITIÉ
Bernard Lang 1 avril 1998
Association contre les Maladies Informatiquement Transmissibles et les Infections Électroniques

Dernière minute: un épisode particulièrement virulent de l'épidémie se serait récemment déclaré dans un certain nombre d'établissement français d'enseignement. Nous recommendons instamment aux élèves et enseignants de prendre les plus extrêmes précautions pour éviter la contagion.