[AFUL] Livre: La bataille du logiciel libre Livre: Libres enfants du savoir numérique Livre: Liberté Egalité Business [No Software Patents] [Free Speech Online] [Privacy Golden Key]


Linux en Français

Contenu: Cette page a été préparée pour les débutants francophones. Ce sont des pointeurs et mes opinions. Ne me faites surtout pas confiance ... lisez la doc, et faites vous votre propre opinion. Et pour vous rassurer d'avoir fait le bon choix, regardez les avantages de Linux.

En ce qui concerne les livres, la collection de l'éditeur ÓReilly est sans doute globalement la meilleure. La doc Linux est fournie gratuitement sous forme numérisée avec toutes les distributions du logiciel, mais il est souvent plus simple d'acheter une version imprimee, si vous la voulez sur papier. Les 2000 et quelques pages de tous les manuels en Anglais sont vendues sous le titre "Doctor Linux" par Red-Hat.
La plus grande partie de la documentation Linux a été traduite en français, et est disponible sur divers sites serveurs (voir par exemple l'archive de l' Laboratoire d'Informatique de Paris 6). Parmi les références importantes, il faut inclure le Guide du Rootard d'Eric Dumas. Yann Forget a fait un recensement des livres publiés en français.
Mais pour commencer, voici trois documents introductifs. Les versions qui suivent ne sont pas mises à jour régulièrement. Verifiez la date sur le document. Les versions les plus récentes sont régulièrement affichées sur les forums consacrés à Linux.
Feuille d'informations Linux
Meta-FAQ Linux
La doc Linux en Français

Vous pouvez également consulter la présentation de Linux par nat.

Pour apprendre rapidement à configurer votre machine Linux, Antoine Levavasseur a écrit une Doc Concentrée pour Linux.

Si vous débutez avec Linux, sans expérience d'unix, vous aurez sans doute besoin d'aide. Il existe pour cela deux ressources importantes: les associations locales, et les fourums de Usenet, les niouzes (c.a.d. "news" en Anglais). Voir ci-dessous. Proselux est une organisation susceptible de vous aider à trouver une aide personalisée.

Et pour vous tenir au courant des dernières nouvelles voir les Nouvelles neuves de Linux et autres informations récentes au Linux Center de Stéfane Fermigier, LinuxFocus le magazine electronique multilingue, ainsi que LINE, lettre mensuelle entièrement dédiée au monde Unix en général et Linux en particulier, et aussi l'Echo de Linux, qui ne vient pas des Savanes, dédié a Linux, FreeBSD et les logiciels libres, notamment sous GPL.

Pour ceux qui lisent l'Anglais il existe de nombreuses autres revues electroniques (et même papier) : freshmest, slashdot, Linux Journal, Linux Gazette, ...

Linux est disponible sur de nombreuses plates-formes matérielles : PC, Macintosh (68000 et Power-PC), Sun Sparc, DEC Alpha, MIPS, Amiga, Atari, Vax, etc... (ecrivez-moi pour que je rajoute celles qui manquent, ou examinez une liste plus détaillée).

Pour le PC, il existe plusieurs distributions de Linux, qui different par leur organisation. Il semble qu'à l'heure actuelle, les meilleures et les plus repandues sont Red-Hat, SuSE et Debian. Je recommande personellement la Red-Hat ... il faut bien choisir, et c'est surtout celle que j'utilise. Je considere important qu'une distribution soit soutenue par une société commerciale, ce donne confiance à certains utilisateurs, mais ne change rien au prix (elle reste essentiellement gratuite - au sens ou avec un seul achat vous équipez autant de machines que vous voulez, même celles des copains - et ne peut que le rester), mais si cela vous gène, les donations sont permises. Faire cependant attention au fait que certaines distributions incluent aussi des applications commerciales qui, elles, ne peuvent etre dupliquées librement. La distribution Caldera, et sand doute d'autres, peut être intéressante pour certaines sociétés.

La distribution Slackware est un noble ancêtre qui a beaucoup fait pour les débuts de Linux. Mais elle est plus difficile à installer et à gérer.

Si vous voulez installer Linux sur un Macintosh, allez voir le BurpTeam à http://www.linux-kheops.com/burpteam/

Mais le site de référence, malheureusement encore uniquement en Anglais (des volontaires pour une version française ?) est LinuxPPC (http://www.linuxppc.org/), qui vous renseignera aussi bien sur la version PPC de Linux pour le Mac que sur la version MkLinux développé chez Apple. Notamment le FAQ-O-Matic pour Linux sur Power PC est une source d'information particulièrement commode (mais en anglais). Noter que cela concerne en fait toutes les machines utilisant la puce Power PC.

"Pourrai-je réutiliser mes anciens logiciels ?" est une question souvent posée par les néophytes. Ils souhaitent savoir si les logiciels qu'ils ont déjà acquis pour un autre système d'exploitation (notamment DOS ou Windows sur PC, ou système 7 ou 8 sur le Mac) fonctionneront toujours sur leur plate-forme matérielle après que le système d'exploitation ait été remplacé par Linux. La réponse simple est non, car un logiciel est en général compilé pour un système d'exploitation spécifique. Cependant la réalité est plus nuancée.

Tout d'abord, Linux peut parfaitement coexister sur votre machine avec d'autres systèmes d'exploitation, dans les limites de l'espace disponible sur votre disque. Certains utilisateurs ont simultanément Linux, OS/2, Windows 3.1 et Windows 95. Il faut alors choisir au démarrage (au boot, le système que l'on veut utiliser. Ce choix est géré par un gestionnaire de démarrage (boot manager), soit celui d'OS/2, soit celui de Linux, appelé LILO. Il y a également des gestinnaires de démarrage commerciaux, mais LILO marche très bien. Cependant installer plusieurs systèmes sur la même machine demande un peu plus d'expérience, et quelques précautions dans l'organisation du disque. Il vaut mieux avoir l'aide de quelqu'un qui s'y connait, ou une très bonne documentation spécialisée pour ce problème. Avec une telle organisation, Linux peut lire et ecrire dans les fichiers de DOS/Windows (et seulement lire ceux de OS/2). Par contre, Windows est moins malin et ne connais que son propre espace disque. Mais dans la mesure où Linux peut lire et écrire dans les deux espace, les deux systèmes peuvent échanger des fichiers. On peut par exemple utiliser GIMP sous Linux pour préparer des images sophistiquées, que l'on utilise ensuite sous Windows, après un redémmarage de la machine.

Une autre solution permet, pour nombre de programmes de les réutiliser directement sous Linux. Linux possède un émulateur DOS, appelé DOSEMU, qui permet d'exécuter la plupart des programmes écrits pour DOS. Il existe également des émulateurs pour Windows 3.11, mais le meilleur d'entre-eux, Wabi, est un logiciel commercial. Beaucoup de logiciels compilés pour le système Unix SCO (et même la base de donnée Oracle) peuvent tourner avec Linux sur PC, grâce à un kit de compatibilité binaire. Pour le Mac, je n'ai pas d'information.

Enfin, si vous disposez des codes sources de votre logiciel (par exemple si vous en êtes l'auteur), il est sans doute possible de l'adapter et de le recompiler sous Linux s'il est écrit dans un langage classique, car des compilateurs ou interpréteurs pour la plupart des langages de programmation sont disponibles gratuitement sous Linux. Pour certains langages, comme Visual Basic, il faut acquérir des compilateurs commerciaux, dont certains sont encore en cours de développement, et ont donc des limitations.

Pour obtenir Linux, et les autres logiciels libres, vous pouvez bien sur les télécharger sur la Toile (voir les sites ci-dessous). Il est souvent plus pratique d'acheter un CDROM (et d'économiser sur vos coûts de communication). Red-Hat en vend un avec leur dernière version, un manuel, et un peu de logiciel commercial (gestionnaire d'écran accéléré, par exemple) pour environ 250F. Le CDROM d'Infomagic, mis à jour tous les 3 mois, contient plusieurs distributions pour la plate-forme PC, dont Debian et Red-Hat, ansi qu'une foultitude de logiciels libres. Pour plus d'info, voir le catalogue de votre marchand de cédéroms favori.

Les associations et leurs sites réticulaires. Une liste bien plus complète est tenue à jour sur divers sites dont celui de l' AFUL à l'URL http://www.aful.org/aful/lugs.html et le site de Finix, à l'URL http://finix.home.ml.org/villages.html Voir aussi les liens fournis par la GUILDE http://193.49.123.20/guilde/liens_www.html#Clubs & associations Les sites des associations contiennent de nombreuses autres informations, générales ou locales. Consultez-les.

S'il n'y a pas d'association linuxienne dans votre secteur et que l'aide trouvée sur l'Internet ne vous suffit pas, ou si vous avez besoin d'aide pour un projet majeur (exemple installer votre commune ou son école sous Linux), vous pouvez essayer de contacter les volontaires de l'annuaire Proselux.

Les niouzes : même si vous débutez, n'hesitez pas à regarder les forums, mais lisez un peu la doc et les infos déjà affichées avant de poser des questions ... le temps est compté même à ceux qui ont la gentillesse de répondre.

  • fr.comp.os.linux Discussions concernant le système LINUX.
  • news:fr.comp.os.linux.annonces Annonces concernant Linux. (Moderé), et toutes sortes de documents concernant Linux, regulièrement mis à jour.
  • nzn.fr.linux Dédié à Linux, interface graphique Unix, ainsi qu'a Unix, sur toutes les plateformes.
  • news://news.leibowitz.org/nzn.linux.fr : forum en français, non modéré, qui accueille sympatiquement les débutants et répond à leurs questions (indépendant de Usenet).

    Autres Sites en France ...

    ... et dans la Belle Province Diffusion commerciale, solutions Linux, services, ... autres ressources ...

    ... et tous mes pointeurs vers des sites anglophones.

    Pour conclure, voici une petite liste d'utilisations industrielles ou institutionelles de Linux, presentant une grande varieté géographique, sectorielle ou technique (les drapeaux pointent sur des références à des articles complets):

    Quelques autres exemples d'utilisation de Linux ont été réunis par Stéfane Fermigier, et un long document sur l'utilisation de Linux en Entreprise est maintenu par Jacques Le Marois. Tout ceci sans parler de la très forte implantation dans les centres de recherche et les universités, l'utilisation pour les serveurs Web (10% des sites, avec Apache bien sùr), et les nombreuse sociétés qui l'utilisent sans en faire état, pour diverses raisons. Il faut aussi noter l'apparition de cours commerciaux sur Linux chez Learning Tree International.
    Sur la plate-forme PC, Linux est de très loin la version dominante d'Unix.
    Et pour les anglophones, voici quelques sites listant des entreprises utilisatrices de Linux: Powered by Linux! - Linux Business Applications ; et une liste de résumés d'articles. L'utilisation industrielle et commerciale de Linux est également discutée dans la liste de diffusion linux-biz.

    Mais ces listes d'exemples, pourtant parlants, ne sont pas toujours suffisant pour convaincre. Les objections des utilisateurs potentiels sont nombreuses. C'est pourquoi une «foire aux questions» concernant les qualités ou défauts supposés de Linux en particulier, et des logiciels libres en général, est développée par Jean-Paul Smets.

    ... Avec mes remerciements à tous ceux qui m'ont aidé.


    [HOME] Modifié le: Wednesday, December 22, 2010 : Last modified
    S.V.P. Veuillez envoyer commentaires & contributions à Bernard.Lang@inria.fr,
    Please: report bugs, send comments & contributions to Bernard.Lang@inria.fr,
    Original URL of this page: http://bat8.inria.fr/~lang/hotlist/linux/francais.html

    Le contenu de ces pages relève de la seule responsabilité de leurs auteurs, et ne représente pas le point de vue officiel de l'INRIA. Les informations sont présentées de bonne foi, mais leur exactitude ne saurait être garantie.
    All documents are under the responsibility of their authors, and do not represent the official views of INRIA. The information is given in good faith, but its accuracy cannot be guaranteed.

    Powered by Apache